Jeux de figurines, jeux de cartes à collectionner. Organisez vos parties, échangez vos idées, discutez avec le staff.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La pierre des anciens (l'histoire de la campagne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aymeric
Admin
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 22/04/2014
Age : 29
Localisation : Montpellier

MessageSujet: La pierre des anciens (l'histoire de la campagne)   Ven 25 Avr - 6:41

"Tavernier ! Sert moi à boire ! Je n'ai que peut de temps !"

Olaf Von Krüger était impatient. Sa course est de la plus grande importance et il sait qu'on le suit, qu'on le guette. Sa mission ne peut être un échec, cela signifierais sa mort. Le tavernier lui servi un verre d'hydromel mais sans y mettre le cœur.

"On aime pas beaucoup les gens comme vous dans notre région. Ils n'apportent que des problèmes. Buvez vot' godet, payez et dégagez d'ma taverne"

L'ambiance est un brin tendu en ville. Cela fait deux mois qu'il y a des disparitions inexplicable. Certains clament que des hommes rats emporteraient femmes, enfants et parfois des vieillards. Les soldats eux ne voient rien, trop occuper à dépenser leurs soldes dans la taverne et passer du bon temps plutôt qu'à surveiller cette bourgade de cul terreux.

"Vous inquiétez pas. d'toute façon j'aime pas traîner avec les bouseux."

Il siffla son breuvage cul sec et jeta nonchalamment son due sur le comptoir. Les yeux braqué sur lui, il sortit de la taverne. Il rejoignit alors son cheval à l'écurie. La nuit venez de tomber. Plus personne dans les rues à part quelques patrouilles de soldat ivrognes en bonne compagnie. Enfin à l'écurie, il entra mais quelque chose n'allait pas. Pas un son, pas un bruit. Il atteignit le box de sa monture. Il tendit la main pour attraper l'harnachement et le sortir. Il n'attrapa que le vide.

"Saleté de canasson. Pourquoi on m'a foutu pareil bestiau pour la course."

Il entra dans le box pour butter sur le cheval au sol. Il se baissa pour l'obliger à se relever et mis la main dans quelque chose de chaud et de poisseux.

"Par le saint Empereur, c'est bien ma veine." Éructât il de colère. Il tenta d'essuyer sa main un peu n'importe où avant de remarquer que cela avait plus l'odeur du sang que celle du crottin.

Il attrapa immédiatement sa dague mais trop tard quand en se relevant il aperçu de petite braise rouge dans l'obscurité. Un, deux.... cinq.... six.... Dix paire d'yeux flamboyants le fixaient. Il commença alors à se diriger vers la sortie sans perdre de vue les yeux.

"Plus qu'une enjambée et je suis dehors" pensa t'il. Il eût alors le souffle coupé. Il se raidit en laissant tomber sa dague. L'air n'arrivait plus jusqu'à ses poumons. Il sentit une paire de main le fouiller et sortir un parchemin de sa besace. Il tomba à genou, sa vision se brouilla petit à petit. Il voyait encore suffisamment pour voir un homme rat sous un capuchon noir comme la nuit s'approcher, poser une dague sur sa gorge dans un rire sinistre et se fût la nuit et le silence.

Il mourru dans le plus grand silence et la plus grande ignorance. Les skavens réussirent à mettre la main sur le parchemin contenant de précieux indices pour trouver une pierre datant de l'ère des anciens. Mais la mise en marche des armées Skavens attira d'autre faction qui ont entendu les rumeurs. Les vents de magie se lèvent. Que signifie cette pierre ?

_________________
Warhammer 40.000 : Black Templars-Astra Militarum-Eldars
Warhammer : Comtes vampires-Skavens-Guerriers du chaos
Hordes : Starter 2 joueurs Everblight
X-wing : Rebelle
Magic : Commander Slivoïde, deck Abzan standard, deck extorsion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/tablerazemontpellier
Aymeric
Admin
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 22/04/2014
Age : 29
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: La pierre des anciens (l'histoire de la campagne)   Sam 26 Avr - 16:54

Le soleil de midi commençait à tomber doucement. La sépulture décrite dans le parchemin était en vue. Que cache cette tombe ? Skrognok était bien décidé à le découvrir. Un messager Skaven vînt à lui et lui délivra un message :

"Chef-Chef ! On est pas tout seul ici ! Les choses hommes en tenue brillantes et bleue ont entendu parler du truc-truc magique. Des choses à barbes et des choses à longue oreilles sont là aussi-aussi !"

Skrognok fini par le faire taire d'un revers de sa hallebarde.

"Alors on les massacrera tous-tous"

En effet une bande d'elfes sylvains n'aimant pas les mouvements trop près de leurs domaine sortirent de la forêt. Un armée de nain éthérée s'apercevait au loin et des bretoniens revêtant une livrée bleu à fleur de lys étaient genoux à terre invoquant la bénédiction de la dame du lac.

La bataille débuta avec les nains se ruant sur la horde Skavens pour laver un affront datant de leurs vie mortelle. Les deux hordes d'hommes rat se divisèrent pour faire face à la fois aux nains et au bretoniens. Les elfes prirent position sur le champ de bataille pour harceler les nains grâce à leurs puissance de tir. Le seigneur elfes ordonna alors de rejoindre la sépulture pendant que les autres forces s'entredéchiraient. Les nains chargèrent une horde de skaven et les bretoniens lancèrent leurs chevaux au milieu de la seconde horde de vermine.

"Chef-chef ! Les nains sont des fantômes ! On ne peut pas tuer des morts !"

"Battez vous tas de lâches ! J'ai déjà arraché la peau du cou de fantôme à coup de dents-dents"

Skrognok avait beau s'égosiller sur ses troupes, les nains furent trop impressionnant pour de simple rat mortel. Ils tournèrent les talons. Skrognok surpris par ce revirement soudain fût pris dans la cohue et fût piétiné par ses forces qui s'enfuirent de toute part.


L'autre moitié de sa force reçu la charge des chevaliers bretoniens et ne purent rien faire de plus que de voir leurs congénères se faire marcher dessus et transpercer par les lances étincelantes de la cavalerie. Ils furent massacrer sans autres forme de procès.

Les nains ayant lavé une de leurs rancunes voulurent défaire les humains qui leurs avaient volé la chance d'en finir avec les Skavens.

Au même moment les elfes continuaient de tuer à petit feu la moitié des forces naines avec une pluie de flèche d'une précision mortelle alors que les dryades s'élançaient pour combattre la cavalerie bretonnienes qui ne respectaient un pacte passé il y a des lunes.

Faisant fi de la menace des esprits de la forêt, le paladin à la tête de son régiment décida de défier le thane mort menant ses défunts longue-barbes.


Des esprits revenant de l'au-delà ? La dame du lac ne saurait permettre une telle infamie. La paladin sonna la charge. Il se révéla que les nains ne se laisserait pas renvoyer dans l'au-delà. Le corps à corps s'éternisa, aucune des deux forces ne réussissant à prendre le dessus sur l'autre. Ce qui laissa le temps au elfes de finir de massacrer les derniers membres des marteliers nains et les dryades de charger la cavalerie pendant que le seigneur fouillait le tombe avec ses gardes et s'emparer d'une pierre frappé d'étranges inscription.


Le combat fût âpre entre les trois forces. Les dryades n'arrivant malheureusement pas à faire tomber les chevaliers de leurs selles elle furent contraintes de battre en retraite. Le duel entre le paladin et le thane défunt se conclue sur une victoire du saint chevalier après avoir invoqué l'esprit de la Dame pour bannir le chef nain.

La cavalerie elfe s'élança à son tour au combat, n'écoutant leurs courage, pour exterminer les nains restant et tenir tête aux bretonniens le temps que leur seigneur puisse s'enfuir avec la pierre. Les nains furent écrasé par la charge des elfes mais les bretonniens répondirent face à l'impétuosité de ces derniers. Ils firent fuir la cavalerie qui avait laissait le temps aux elfes de s'enfuir avec la pierre. repartant immédiatement dans la forêt, les elfes se mirent rapidement hors de vue des bretonniens qui ne purent se permettre de les poursuivre. Mais ce soufflet ne restera pas impunis.

Le dernier nain survivant rejoignit ses frères d'armes pour leurs annoncer que d'autre forces armées étaient en quête de l'artefact. Le Thane sortit de nul part. Sa rancune n'ayant point trouvé de conclusion satisfaisante, il fût renvoyé dans ce plan de l'existence. Il fût plus décidé que jamais à faire payer.

Les bretonniens établir leurs camps sur les restes du champs de batailles pour enterrer dignement leurs acolytes tombés au combat avant d'avoir pu accomplir leurs quête du Graal. Mais le Paladin n'avait pas perdu la foi. Il trouverait le Graal !

Skrognok parvint à s'échapper du champ de bataille. Il rejoignit une caverne où se tapissait le reste de ses forces. Il raconta alors que ses troupes l'avaient lâchement abandonné à son sort. Sa jambe blessé était le résultat de ses troupes le piétinant dans leurs fuites.

Les Elfes, une fois au plus profond de la forêt purent établir un conseil pour savoir quoi faire de cette pierre. Il semble qu'elle soit lié à un autre lieu du vieux monde non loin. Un sorcier serait capable de déchiffrer les inscriptions. Là se trouvait la prochaine étape de leurs voyage.

------------------------------------------------------------------------------------------------

Résultat de la bataille :

Victoire des Elfes sylvains de Camille.

elfes sylvains : Butin : Régiment de renom : cavalerie légère gagne immunisé à la psychologie

Skrognok : Blessure grave : -1 en Mouvement

Thane nain : Ce qui ne nous tue pas : +1 en CT

_________________
Warhammer 40.000 : Black Templars-Astra Militarum-Eldars
Warhammer : Comtes vampires-Skavens-Guerriers du chaos
Hordes : Starter 2 joueurs Everblight
X-wing : Rebelle
Magic : Commander Slivoïde, deck Abzan standard, deck extorsion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/tablerazemontpellier
Aymeric
Admin
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 22/04/2014
Age : 29
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: La pierre des anciens (l'histoire de la campagne)   Lun 2 Juin - 13:19

"Vous avez trouver leurs camps ?"

"Oui chef-chef, les choses-elfes sont dans la forêt et attendent l'aube pour s'avancer vers la tour"

Skrognok en attendait pas moins. Suivre les elfes étaient une bonne idée. Une fois encore, son esprit supérieur lui permet d'atteindre son objectif. Dés que les elfes se mettront en marche, il attaquera leurs flancs et prendra le fameux bouts de papier qui lui donnera l'endroit où est l'artefact. Mais pourquoi vont ils dans cette tour ?

A l'aube les elfes en rangs de bataille commencèrent à avancer vers la tour sans peur. Skorgnok lança ses hordes à l'attaque.

"CHEF !!" Hurla un de ses sou fifres.

"C'est quoi ton problème-problème ?"

"Des choses-reptiles sont là et les les choses-poilus aussi !"

Il jeta un regard aux alentours. C'était vrai. Des hommes lézards ayant senti qu'un artefact de leurs créateurs risquait de tomber entre de mauvaise mains (griffus), sont sortis de leurs Lustrie pour prendre part au conflits. Quand aux hommes-bêtes, leurs motivations restent plus mystérieuses. Il semblerait que l'odeur de la mort les ait attiré en ces lieux.

"Points de jérémiades, on va tous les tuer-tuer ! Avancer tas de vermines !"

Les elfes ayant sentis la présence des Skavens depuis leurs départs ne sont pas tombé dans le piège. Des dryades se ruèrent immédiatement afin de protéger le seigneur elfe afin qu'il puisse atteindre la tour sans heurts. Les lémures quand à eux voulaient en découdre avec les homme-bêtes pour gagner du temps. Les Skavens, mené par Skrognok, s'avancèrent en direction des hommes-lézard. Il ne fallait pas qu'il empêche son plan d'aboutir. L'avant garde skink pris comme décision de harceler les rangs des skavens et des hommes-bête, leurs adversaires étaient bien trop nombreux pour un quelconque affrontement. Leurs supériorité au tir ferait surement la différence. Les engeances du chaos voulurent affronter les ennemis les plus proches afin de démarrer un nouveau massacre et se repaitre de leurs sang à la fin de la bataille.

Alors que dryades et guerriers des clans s’avançaient l'un vers l'autre, un technomage surgit des rangs pour lancer malefoudre sur les dryades. Alors qu'il accumulé les vents de magie, il tendit sa pattes griffus mais un sursaut de vent magique lui brûla la main et le sort se retourna contre lui.



Les skinks n'ayant pas prévu d'arrière garde se sont retrouvé encercler par les skavens et les hommes bêtes. Rapidement des corps à corps sanglant se déclenchèrent.



Alors que les Dryades et les Skavens s'affontaient, une incantation s'éleva de la tour et une boule de feu surgit des fenêtres du bâtiment. Elle fila tout droit dans les rangs du clan pestilens pour brûler vif les skavens par dizaine. Le technomage n'arrivait pas à arrêter une telle puissance. Qu'est ce qu'il se passait ? Les elfes n'avaient pas l'air inquiété par le danger que représentait la tour. Plusieurs fois les rangs des skavens furent pris pour cible par la tour. Qui était là dedans ?

Au même moment, la chèvre noire s'en prit aux entérodactyles chevauché par des skinks. Le chef skinks lança alors un œuf qui éclot en plein milieu des rangs homme-bêtes. La surprise fut totale, la moitié des effectifs furent balayer par cet objet magique. Les entérodactyles, assoiffé de sang, massacrèrent les hommes-bêtes et ne leurs laissèrent aucune chance de s'échapper. Ils furent mit en déroute et massacrer pendant leurs fuites. La chèvre noire n'avait plus qu'à bêlait de haine et appeler sa harde à grandir et jura que sa vengeance serait sanglante.



Les lémures affrontèrent les minotaures et les chiens du chaos de l'autre côté du champ de bataille. Les esprits de la forêt ayant une haine séculaire de ces engeances, leurs victoires ne pouvaient pas leurs échapper. La magie qui les entouraient été trop puissante. Aucune blessure ne pouvait leurs être infligé et les minotaures s'enfuirent, ne comprenant pas pourquoi leurs armes ne pouvaient rien contre des arbres animés.

La cavalerie légère des elfes étant resté en embuscade surgit enfin des bois environnant pour charger le flanc des skavens. Voyant les Skavens menaçant directement leurs chef, ils décidèrent sans se concerter de donner leurs vie afin que leurs chef atteigne la tour sans heurt. Ils percutèrent les flancs des skavens. Ils parvinrent à en occire quelques uns mais le nombre des skavens étaient trop important pour qu'ils décident à fuir une telle charge. Rapidement la cavalerie fût encerclé et les skavens entreprirent de les tuer jusqu'au dernier. Le champion des elfe put apercevoir son seigneur atteindre la tour en sécurité juste avant de recevoir un lance au travers du cœur. Il tomba alors de sa monture le sourire aux lèvres. Il mourût peut être mais un but plus grand que sa vie venait d'être atteint. Le seigneur pu constater, impuissant, le sacrifice que ses troupes venaient de faire. Il se promit d'élever un cairn en leurs honneurs. Ses soldats et lui même pénétrèrent la tour. Ils se positionnèrent aux fenêtres à la recherche de cible et se préparaient à vendre chèrement leurs vie.

"C'est donc vous que j'attendais" Par dessus le fracas de la bataille venant de l'extérieur, une voix s'élevait par dessus. L'elfe brandit son arc, flèche à la corde et fit face à son interlocuteur.

"Qui êtes vous ?" Il s'adressait à l'ombre régnant dans la tour.

"Je suis celui qui vous attendais" Un vieil homme sortit des ombres. L'elfe baissa son arc.

"Et bien je suis là, mais comme vous le voyez, je n'ai pas le temps de m'adresser à vous."

"Soyez tranquille, nous sommes en sécurité" L'homme tendit ses bras devant lui et entonna une incantation. Petit à petit le fracas des armes faiblit pour laisser place petit à petit aux hurlements des blessé resté à l'extérieur. On put également entendre au loin les cris d'un skaven. On entendit que quelque bribes : "Mascarade.... Tricheur.... Trouvez les". L'elfe osa un regard à l'extérieur. Une brume épaisse recouvrait le champs de bataille. On n'y voyait rien à 5 mètres devant soit.

"Vos ennemis vont maintenant se retirer, la brume restera là le temps que nous discutions et que vous repartiez continuer votre périple."

Skrognok pestait tout son saoul, massacrant quelques uns de ses guerriers au passage pour évacuer sa frustration. Il ordonna le replis vers les bois et décida d'attendre le départ des elfes pour les suivre à nouveau.

"Maintenant que nous sommes vraiment en sécurité j'ai beaucoup de chose à vous dire. Suivez moi." L'elfe le suivit et laissa ses soldats surveiller l'entrée de la tour.

Résultat de la bataille : Victoire des Elfes Sylvains.


_________________
Warhammer 40.000 : Black Templars-Astra Militarum-Eldars
Warhammer : Comtes vampires-Skavens-Guerriers du chaos
Hordes : Starter 2 joueurs Everblight
X-wing : Rebelle
Magic : Commander Slivoïde, deck Abzan standard, deck extorsion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/tablerazemontpellier
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pierre des anciens (l'histoire de la campagne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La pierre des anciens (l'histoire de la campagne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire du Pepsi
» [Courtade, Henri] A la vie, A la mort
» CAO/CFAO/CAD/CAM ?
» Pierre BELLEMARE et Jean-François NAHMIAS - Les Grands Crimes de l'histoire
» journal de campagne d'une armée de cadian dans la boue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Tableraze Montpellier :: JEUX :: Warhammer :: Choix des armes - Campagne-
Sauter vers: